Harran Nathalie Présentation / Archives

Chutiers

La recherche de Nathalie Harran s'engage dans une pratique du cinéma-sculpture. De l'objet filmé à l'image d l'objet, elle entretient un espace imaginaire nourrit de tous les possibles mécaniques, matériels et fictionnels du cinéma. L regard qu'elle pose sur les objets s'ntègre des gestes qu'ils appellent. L'objet s'interroge et s'invente de son image. Soumis à diverses manipulations, il se transforme de sa matérialité à celle de l'image projetée, de son volume à la planéité de l'écran. Les films de Nathalie Harran se présente ensuite sous forme de dispositifs, installation ou performance où la dimension sonore et musicale joue un rôle prépondérant. Le son intervient comme élément qui contamine l'image, investit l'objet d'une possible réinterprétation à la lisière de la fiction.


Dyne Synthèse Tonne

Dyne Synthèse Tonne Nathalie Harran/ Christophe Havard / Julien Ottavi. Installation image et son. Mire et le théâtre Athénor présentent Dyne Synthèse Tonne. Coproduction Nathalie Harran, MIRE, et le théâtre Athénor. du 1er au 5 juin 2002: St Nazaire / Théâtre Athénor Bois Savary La recherche de Nathalie Harran s'engage dans une pratique du cinéma-sculpture. De l'objet filmé à l'image d l'objet, elle entretient un espace imaginaire nourrit de tous les possibles mécaniques, matériels et fictionnels du cinéma. L regard qu'elle pose sur les objets s'ntègre des gestes qu'ils appellent. L'objet s'interroge et s'invente de son image. Soumis à diverses manipulations, il se transforme de sa matérialité à celle de l'image projetée, de son volume à la planéité de l'écran. Les films de Nathalie Harran se présente ensuite sous forme de dispositifs, installation ou performance où la dimension sonore et musicale joue un rôle prépondérant. Le son intervient comme élément qui contamine l'image, investit l'objet d'une possible réinterprétation à la lisière de la fiction. Christophe Havard: saxophone ténor/alto/soprano. Dispositif electroacoustique. Les propositions sonores de Christophe Havard associent sons d'instruments acoustques et manipulations d'objets variés. Issu du jazz avec l'apprentissage du saxophone, il prend conscience par la pratique des Arts Plastiques de l'importance de la matière sonore et s'intèresse alorsç la création musicale de la 2nde moitié du XXème siècle avec les compositeurs contemporains, électro-acousticiens et improvisateurs européens. Il rejoint l'association Apo 33 pour la diffusion de ces nouvelles pratiques sonores et musicales, développe une recherche et multiplie différentes collaborations de créations autour de la musique improvisé, l'interprétation de parties graphiques, et la composition sonore avec des sons du quotidien. Julien Ottavi: scupteur de sons: voix, ordinateur, percussions et dispositif électro acoustique. Batteur/percussioniste de formation, il est aussi étudiant à l'ERBAN. Depuis 1997 il développe un travail de composition autour de la voix et de sa transformation par l'ordinateur prenant le pas de recherches d'artistes issus de la poésie sonore, de la musique contemporaine et de la musique "noise" . Sa recherche vocale se situe à 2 niveaux, de l'enregistrement à la diffusion. La première étape s'est faite en studio, avec la création de plusieurs pièces vocales sur le principe d'art des sons fixés, prenant le matériau voix comme objet musical à part entière et le transformant dans des compositions où il dématérialise les soorités traditionnelles de la voix. Il développe maintenant son projet "Voix-Ordinateur" en temps réel sur le temps du concert avec aspect plus spontané, plus improvisé. A l'instar de Christophe Havard, sa recherche musicale repose autant sur la création que sa diffusion multipliant les rencontres et les collaborations sonores.